L'Album de Vent

by Sébastien Lafleur

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      $10 CAD  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Pochette en carton avec des nuages et des portraits de Freddy le Canari dans un vol-au-vent.

    Includes unlimited streaming of L'Album de Vent via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 1 day

      $10 CAD or more 

     

1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
04:05
12.
13.

about

Avec L'Album de Vent, disponible dès le 19 août 2016, Sébastien Lafleur vous souffle à l’oreille 13 nouveaux morceaux impressionnistes, psychédactuels, empreints de sonorités aventureuses. L’utilisation de quelques instruments atypiques, dont le thérémine (Vers les violences, Journée sans vent) et les diffuseurs métalliques (Jean-Paul Deux, Sans savoir si tu reviens), y est sûrement pour quelque chose, tout comme ces insectes qui disent « yesss » (Perdus dans la réserve), dont les voix étonnantes ont été enregistrées en Chine.

Du côté des textes, presque la moitié de L’Album de Vent est consacrée aux péripéties de Marie-Ève et César, deux âmes sœurs sans âge ni malice évoluant dans un univers ancien, rural, clôturé, en noir et gris. Elles décideront de le crever avec leur glaive sans avoir la certitude qu’existent de verdoyants espaces au-delà. Ce long-jeu fait suite au court Le Minisoufflé qui en était tout simplement l’introduction.

Pour accompagner Sébastien Lafleur (guitares, banjo, percussions, etc.), soulignons la présence sur L’Album de Vent du batteur Francis Ledoux (Fire/Works, Emilie & Ogden), du bassiste Martin Fontaine, du pianiste Louis Charbonneau, de la saxophoniste Christiane Charbonneau (Cou Coupé), de la tromboniste Karine Gordon, de la trompettiste Anne-Marie Leclerc, de l’un des meilleurs théréministes de la planète, le Néerlandais Thorwald Jørgensen, de Claude L’Anthrope aux chœurs, de Joëlle Saint-Pierre au vibraphone et, bien sûr, du multi-instrumentiste et réalisateur Navet Confit. Le matriçage a été réalisé par Jean-Philippe Villemure.

Dans les 13 jours précédant le lancement, 13 aguiches de 13 secondes chacune avec un extrait de vent seront diffusées sur le web, à raison d’une par jour. Leur confection est signée Sébastien Lafleur (prises de vue) et Jertrude Battue (montage).

credits

released August 19, 2016

Paroles et musiques : Sébastien Lafleur sauf «L’Amour en plein air», «Perdus dans la réserve» (musique de Sébastien Lafleur et Navet Confit) et «Jean-Paul Deux» (musique de Sébastien Lafleur et Jean-Philippe Thibault)
Réalisation et mix : Navet Confit
Prise de son : Navet Confit, Sébastien Lafleur et Francis Ledoux
Lieux : La Cage à Hedwigg, Sushi Cat Studio (et chez sa voisine), chez Francis Ledoux, chez David Dupaul-Chicoine, chez Anne-Marie et Louis
Matriçage : Jean-Philippe Villemure
Le Conseil des Arts et Lettres du Québec a contribué financièrement à l'invention des chansons de cet album.

Claude L’Anthrope : chœurs/voix (1,2,4,5,6,7,11,13) | Christiane Charbonneau : saxophones baryton et ténor (1,2,4,5,10) | Louis Charbonneau : piano (1,2,4,5,6,7,9,12) | Navet Confit : arpégiateur* (2), basse (1,3,4,6,7,11,13), batterie (8), chœurs (3,8), classeur (4), clavier/programmation (1,2,6,8), guitare électrique (2,5) | Jason English : flûte à bec et autres complications (8) | Martin Fontaine : basse (2,5,12) | Karine Gordon : euphonium (1,13), trombone (1,2,4,5,10) | Thorwald Jørgensen : chœurs (9), thérémine* (6,8,9,11) | Sébastien Lafleur : autoharpe* (11), banjo ténor (4,8), banjo ténor avec archet électronique (12), chœurs (8), clavier/programmation (3,6,8), clavier/programmation* (10,13), complications additionnelles/décorations/glaçons/percussions (3,5,6,8), guitalele (11), guitare acoustique (2,4,5,11), guitare classique (3), guitare classique profanée (6), guitare électrique (2,11), mélodica (6), vocodeur* (9), thérémine profané* (12), verrillon (12), voix (tout sauf 8 et 12), xylophone (3) | Anne-Marie Leclerc : trompette (2,5) | Francis Ledoux : batterie/percussions (2,4,5,6,7,10,11,13) | Mélanie Lusignan : chœurs (8) | Joëlle Saint-Pierre : chœurs (3,8), clavier (10,13), clavier* (1,7,12), piano (8), vibraphone (1,10)

* avec diffuseurs métalliques

Pochette, rondelle et photos : Sébastien Lafleur

tags

license

all rights reserved

about

Sébastien Lafleur Montréal, Québec

Pour des infos, connaître des dates de shows, etc. :
sbastienlafleur@yahoo.ca

contact / help

Contact Sébastien Lafleur

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: Dans les manèges
DANS LES MANÈGES

Dans les manèges, nous aurons
Mal au cœur, Marie-Ève
Dans les manèges, nous perdrons
Nos chapeaux en paille

Dans les manèges, nous aurons
Peur du ciel, des corneilles
Dans les manèges, nous gueulerons
Des jurons klingons

Dans les manèges à la plage en Caroline,
Notre teint bleu,
Nos cheveux gras,
Le décor pompera nos veines

Le froid nous prendra
Dans ses bras
Et ce sera l’automne

Dans les manèges, nous prierons
Le Bon Dieu, Marie-Ève
Dans les manèges à la plage,
À l’envers d’effroi

Dans les manèges, nous saurons
Les raisons des batailles
Dans les manèges, nous perdrons
Notre argent, nos voix

Dans les manèges qui grincent en Caroline
Nos pommes d’amour
Nos pommes-grenades
Sortiront de nos corps qui flottent

Le bruit, contre lui,
Nous comprimera
Et ce sera l’automne

Le froid nous brisera
Dans ses bras
Et ce sera l’automne.
Track Name: Souffler les foulards
SOUFFLER LES FOULARDS

Tu voulais vivre au sommet
D’une montagne d’argent sonnant
Aveugler les mouettes,
Et les dirigeables
Dompter le brouillard
Souffler les foulards
Trôner sur la ville
Fumer des cigares

Tirer les ficelles
Et posséder le ciel
Mais tu n’as qu’un sous-sol
Tu n’as qu’une guitare sans le sol

Tu voulais que ton palais
Reflète les cratères de lune
Que le vent le fasse
Siffloter ta gloire
À des gardes du corps
À moitié robots
Les nuits de révoltes
Au ras des remparts

Tirer les ficelles
Et posséder le ciel
Mais tu n’as qu’un sous-sol
Tu n’as qu’une guitare sans le sol

Tu voulais valoir
Des milliards de kilos de caviar
Des milliards
De territoires en Chèvre Noir
Mais tu n’as qu’un sous-sol
Tu n’as qu’une guitare, que des paroles
Des milliards
De paroles, paroles, paroles, paroles

Tu voulais flotter sur l’eau
D’un bassin grouillant de soles,
De saumons royaux
Près de tes chevaux
Boire le jet de l’ange
En pierre de soleil
Gonfler de triomphe
De paix, de pouvoir

Tirer les ficelles
Et posséder le ciel
Mais tu n’as qu’un sous-sol
Tu n’as qu’une guitare sans le sol

Tirer les ficelles
Et posséder le ciel
Mais tu n’as qu’un sous-sol
Tu n’as qu’une guitare sans le sol.
Track Name: Je ne veux pas partir à Cuba
JE NE VEUX PAS PARTIR À CUBA

Je ne peux pas
Partir pour la
Plage à Cuba
Je dois recoudre
Tes bas bleu poudre,
Ton pantacourt
En velours

Je ne veux pas
Partir à Cuba
Cet hiver, mon amour
Nous trinquerons
Sous les flocons
Loin de la mer
C’est moins cher

Je ne peux pas
Partir pour la
Plage à Cuba
Je dois construire
Ton lit de fakir,
Ta vierge de fer
Pour beau-frère

Je ne veux pas
Partir à Cuba
En avion, aux vacances
Nous glisserons
Sur nos poêlons
Loin de Fidel
Ce Noël

Je ne peux pas
Partir pour la
Plage à Cuba
Je dois classer
Tous tes papiers,
Tes coquillages
De voyages

Je ne veux pas
Partir à Cuba
Mon amour, je t’en prie
Nous patinerons,
Nous maigrirons
Loin des dauphins
Main dans la main

Main dans la main

Main dans la main.
Track Name: Dans mon pays fini
DANS MON PAYS FINI

Mercredi matin
Encore bon à rien
Le réveille-matin
Crache du Joe Dassin

Rien pour déjeuner
Que du lait caillé
Rien pour m’habiller
Que des chemises tachées

Ma perruche drope
Sur mon horoscope
La nature est un flop
Ça va mal à shop

Matin de vidanges
J’ensache mes mélanges
L’odeur plus qu’étrange
Jamais rien ne change

Aucun tour dedans mon sac
Rien qu’un bric-à-brac d’épaves
Un macaron de Jaroslav Halák
Une pipe à crack

J’entends les camions
J’entends les klaxons
Je sors sans caleçon
Je me trouve con

Devant ma nouvelle
Voisine à bretelles
Jamais vu si belle
Fille porter ses poubelles

Aucun tour dedans mon sac
Rien qu’un bric-à-brac d’épaves
Un macaron de Jaroslav Halák
Une pipe à crack

Besoin de Kleenex
Et de cybersexe
De voir les vortex
Avaler les faux sexes

Un matin plutôt normal
Le travail m’avale
J’en perds mes pétales
De vivre à Laval

Aucun tour dedans mon sac
Rien qu’un bric-à-brac d’épaves
Un macaron de Jaroslav Halák
Une pipe à crack

Sous les nuages gris
Je dors dans un taudis
Sous mon parapluie
Dans mon pays fini

Et je me console
Dans le crack, l’alcool,
Ma console, mes idoles
Vedger sous les paraboles

Aucun tour dedans mon sac
Rien qu’un bric-à-brac d’épaves
Un macaron de Jaroslav Halák
Une pipe à crack

Une pipe à crack
Une pipe à crack
Une pipe à crack
Une pipe à crack.
Track Name: L'Amour en plein air
L’AMOUR EN PLEIN AIR

Tu m’avais invité dans l’atmosphère,
À sabrer du champagne Blanc de Noirs
À des miles et des miles au-dessus de ton manoir
Nos cols roulés,
Nos verres fumés
Protégeaient nos cornées du soleil avec classe
Nous avons fait,
En montgolfière sans tout enlever,
L’amour en plein air en décortiquant des crustacés
Nous chantions
Haut perché, mais un peu faux

Ba la la
Ma belle blonde
Aux cheveux
Bleu charron
Marie-Reine Bourdon
Ba la ba la ba la la
Bombe blonde au beau ballon d’hélium

De ta nacelle en osier noisette,
La Terre avait l’air d’un jeu de table
Aucun tournis ne gâchait ma joie; je lâchais prise
Et tu soufflais
Des baisers de paix
Dans l’espace sans penser à qui les attraperait
Vers les trottoirs
Où l’on se presse en parlant seul
Tu m’as rendu fier à bord de ta montgolfière sans secousses
Nous dansions
Sans musique, collés-collés

Ba la la
Ma belle blonde
Aux cheveux
Bleu charron
Marie-Reine Bourdon
Ba la ba la ba la la
Bombe blonde au beau ballon d’hélium

L’ascension soulageait nos problèmes
La pression baissait, je m’élevais
Tu devenais de plus en plus euphorique
Tu manoeuvrais
Ta montgolfière
Avec souplesse et grâce quand j’ai pris ton portrait
Dans ton drapeau
Sous ta couronne parée de miel
Tu déclamais des formules magiques dans une langue oubliée
Nous montions
Dans les yeux de l’univers

Ba la la
Ma belle blonde
Aux cheveux
Bleu charron
Marie-Reine Bourdon
Ba la ba la ba la la
Bombe blonde au beau ballon d’hélium.
Track Name: Je me fous d'être imparfait
JE ME FOUS D’ÊTRE IMPARFAIT

Son tablier tremble
Tant ses bras travaillent
Elle pétrit sa boule molle
Je la zieute niaisement
Cordon bleu au chignon,
Elle trouble mes croyances
Elle déploie son nuage
Fariné et fécond

Ses chaudrons écument
Et le vieux four fume
Elle a l’air d’une rondelle
Dans sa robe en papier
Son accent sonne suave
J’y dévore les phrases
Son tempo accélère
Elle bataille mes artères

Les glaçons tournent en rond
Je baigne ma soif sans fin
Je n’ai plus à jeûner
Je farce ma faim sans fond
Ses fruits frais,
Son festin distrait
Je mange tout ce qu’elle fait
Je me fous d’être imparfait

Elle décore mon ciel
De coulis ardents,
D’une poésie poivrée,
D’un soleil étranger
Je ne sais d’où elle vient
Je veux sa saveur
De dessert sirupeux
Me voit-elle saliver?

Et les glaçons tournent en rond
Je baigne ma soif sans fin
Je n’ai plus à jeûner
Je farce ma faim sans fond
Ses fruits frais,
Son festin distrait
Je mange tout ce qu’elle fait
Je me fous d’être imparfait.
Track Name: Sans savoir si tu reviens
SANS SAVOIR SI TU REVIENS

Quand tu pleures, je pleure
Quand nos yeux se plissent
Par nos façons gauches
J’ai peur que tu fripes

Quand tu gèles, je gèle
Quand nous n’avons plus
De balles de journal
J’ai peur que tu m’accuses

Quand tu cherches, je cherche
Quand nos mains tremblotent
Le train en retard
J’ai peur que tu tombes

Quand tu cries, je crie
Quand nos bouches s’emportent
Quand nos mots s’emmêlent
J’ai peur que tu t’en ailles

Pendant la nuit à la pluie battante
Sans savoir combien de temps
Sans savoir si pour toi je compte
Encore comme quand j’étais beau

Quand tu blesses, je blesse
Nous sommes imbéciles
Autant qu’amoureux
J’ai peur que tu lâches

Quand tu bailles, je baille
Tu me fais du bien
Dans nos couvertures
J’ai peur que tu me mentes

Quand tu triches, je triche
À ces jeux de rôles
Qui ne sont plus drôles
J’ai peur que tu mordes

Quand tu pleures, je pleure
Sur nos sablières
Esseulées parfois
J’ai peur que tu t’en ailles

Pendant la nuit à la pluie battante
Sans savoir si tu reviens
Sans savoir si pour toi je compte
Encore comme quand j’étais beau

Encore comme quand j’étais beau.
Track Name: Vers les violences
VERS LES VIOLENCES

Il t’attend fébrilement
Fumant de la rhubarbe
Sur le seuil de sa porte
Profitant de la fraiche

Les fougères s’affolent
Les signaux s’affaiblissent
Les perrons carillonnent
Il t’attend, fredonnant

Marie-Ève, toi tu dévales
La vallée, le vent soulevant
Tes tresses, ton ruban blanc
Détrempé, s’envolant vers les violences

Il t’attend effleurant
Ton télégramme troublant
Expirant ses cerceaux
Dans le ciel foudroyant

Il figure que tu cours
Sous les fouets de l’orage
Dans des flaques ondulantes
Il t’attend frissonnant

Marie-Ève, toi tu dévales
La vallée, le vent soulevant
Tes tresses, ton ruban blanc
Détrempé, s’envolant vers les violences

Il t’attend frisotant
Par un temps fortifiant
Le village s’efface
Les nuages t’avalent.
Track Name: Elle et César
ELLE ET CÉSAR

Elle ne dort plus
Depuis qu’elle et César
Sont revenus
De la rivière
De la rivière,
À des lieux du village,
Sont revenus
Sans maquillage

Détends toi
Entends l’averse
Taper la taule
Détends toi
Entends le vent
Soulever le toit

À la rivière,
Elle a lavé son glaive,
Goûté la viande
À la noirceur
À la noirceur,
Elle a nagé toute pleine,
Goûté la viande
Sans déguisement

Parle-moi
De tes envies
Gonfler la lune
Parle-moi,
Mais détends-toi
Nous sommes libres

Elle n’a rien dit
Aux voisins du village
Elle et César
Sentaient le fer
Sentaient le fer
Et faisaient des flammèches
Elle et César,
Sans sous-vêtement

Détends-toi
Et doigte-toi
Tourne la page
Détends-toi
Entends ma voix
Couvrir ton corps
Couvrir ton corps.
Track Name: Marie-Ève
MARIE-ÈVE

Sur son balcon d’acajou,
Marie-Ève saoule sa tristesse
Le souvenir encore pesant
Du cadavre ouvert au soleil
Vulnérable
Dans le champ de soya
Dévoré
Par l’envie d’être libre

Aucun mot ne la repose
Marie-Ève se sent coupable
Il ne restera que la brise
Pour mouvoir la balançoire
Déplorable
Fugue folle puis fatale
Échappé
Pour survivre un instant

Ravale ton vin de chagrin
Marie-Ève, demain c’est férié
J’apporterai mon jeu de fers
Deux cannes à pêche, deux vers de terre
Perméables
À la mémoire du mort
Obligés
D’avancer sans lui
Marie-Ève,
Achètes-en un autre
Marie-Ève,
Achètes-en un autre.
Track Name: Perdus dans la réserve
PERDUS DANS LA RÉSERVE

Nous nous sommes perdus dans la réserve
Nous nous sommes battus à la massue
Avec un prédateur invisible
Dans la caverne que nous avions
Trouvée pour dormir en cuiller
Pour nous protéger des déjections
Catapultés depuis la frontière
Nos lacets détachés, nous avions
Décampé sans crémer nos faces
Qui n’allaient plus souvent sourire

Nous marchons malgré le peu d’espoir
D’exhumer des trésors au hasard
Tant nos journées que nos nuits nous plongent
Dans un cauchemar en noir et gris
Puis nous nous rappelons pourquoi
Nous nous sommes enfuis de la paroisse
Nous avions imploré son pardon
Surpris à la rivière interdite
Nous ne pouvions nous empêcher
D’y pêcher de nouveaux pouvoirs

Nous nous sommes perdus dans la réserve
Sans apporter nos capteurs de rêves
Par l’écho, nous savons que nos voix
N’ont plus de temps à perdre à plaire
Nous buvons de l’eau des ruisseaux
Nous faisons griller de la barbotte
Nous avons percé notre genèse
Aucun crayon pour raconter ça
À ceux qui trouveront nos ossements
Dans un futur sans éléphants

Nous nous désirons différemment
Sous la menace des griffes et du froid
Nos enfants ne sauront pas écrire,
Mais pourront allumer le feu
Et nous pointer l’étoile polaire
Sans regret, nous marchons accrochés
L’un à l’autre, nous trompons la faucheuse
Nous avons arrêté de compter
Les mois depuis notre départ
Et plus personne ne nous pourchasse.