Le Minisoufflé

by Sébastien Lafleur

supported by
/
  • Compact Disc (CD)

    Includes unlimited streaming of Le Minisoufflé via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 1 day

     $10 CAD or more

     

  • Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

     $5 CAD  or more

     

1.
2.
3.
4.
5.

about

Après avoir offert L'Album Mouillé (2006) et L'Album Brûlé (2011), voilà que l'artiste iconoclaste Sébastien Lafleur est de retour avec Le Minisoufflé, lancé sous l'étiquette La Cage à Hedwigg. Une autre oeuvre folk psychédélique aux textes savamment éclatés, comme en font foi les thèmes abordés, que ce soit les oiseaux trop dorlotés, le coup de foudre pour une femme karatéka, le meurtre prémédité, la nudité, la prétention du voyageur ou le vol à dos de dragon.

Armé de son banjo, de sa guitare et de son harmonica, Lafleur a de nouveau fait appel à son fidèle complice réalisateur Navet Confit (Thierry Bruyère, Carl-Éric Hudon) afin de mener à terme ce projet de cinq titres. Navet y prête également ses talents de multi-instrumentiste. Parmi les autres collaborateurs inspirants, notons Joëlle Saint-Pierre, Massicotte, Francis Ledoux (Mélanie Boulay), Sheenah Ko (Kim Bingham, Creature) ainsi que le Hollandais Thorwald Jørgensen, l'un des plus grands joueurs de thérémine de la planète (et oui!), que l'on peut entendre sur «Pêcher des chapeaux en cachemire» et «À dos de dragon».

Demi-finaliste du Festival international de la chanson de Granby en 2011, Sébastien Lafleur fait officiellement ses débuts en 2006 avecL’Album mouillé, qui sort en magasins sous l’étiquette Dry & Dead. De nombreux acteurs médiatiques seront marqués par son écriture particulière et sa musicalité hétéroclite.

L’écriture de L’Album brûlé débute ensuite très rapidement mais son peaufinement s’échelonnera sur plusieurs années. Ce deuxième disque, réalisé une fois de plus par Navet Confit, voit le jour au printemps 2011. Rock psychédélique, guitalele, bouilloire, sécheuse et bien d’autres expériences sonores y habillent des textes empreints de sujets brûlants, de mots qui fument et de cadavres qui crament.

credits

released August 20, 2013

Réalisation, prise de son et mix : Navet Confit
Prises de sons additionnelles : Sébastien Lafleur et Jesse Mac Cormack
Matriçage : Jean-Philippe Villemure
Pochette et rondelle : Sébastien Lafleur et Mélanie Lusignan
Enregistré dans La Cage à Hedwigg, au Sushi Cat Studio, au studio d’Ariane Moffatt et chez Jesse Mac Cormack

tags

license

all rights reserved

feeds

feeds for this album, this artist

about

Sébastien Lafleur Montréal, Québec

Pour des infos, connaître des dates de shows, etc. :
sbastienlafleur@yahoo.ca

contact / help

Contact Sébastien Lafleur

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: Parfum de ferme
PARFUM DE FERME

On pourrait dire
Qu’ils ne mènent pas la vie dure,
Qu’ils ne manquent de rien
Pour combler leur faim
On leur procure
Du gravier, de la lecture
Ils ont l’abri gratuit,
Une femme de ménage indonésienne

Ils vivent ensemble
Sans souvent se chicaner
Depuis la capture
Et le grand voyage
Ils souillent leur cage
Ils boivent de l’eau purifiée
Ils font de l’embonpoint,
Se prélassent

À quoi bon vouloir voler
De ses propres ailes ?
Où pourraient-ils aller ?
Alors que dehors
Sévit l’hiver nucléaire

Ils ne connaissent
Que les barreaux de métal,
Le papier sablé
Pour user les griffes
Ils prennent leur bain
À parfaite température
Tous les samedis matin
Sifflant des succès états-uniens

On leur achète
Des jouets fabriqués en Chine
Pour écheniller
Les jours sans magie
Et sans lumière
Suspendus sous la verrière
Arborant des airs fiers,
Ils s’embrassent

À quoi bon vouloir voler
De ses propres ailes ?
Où pourraient-ils aller ?
Alors que dehors
Sévit l’hiver nucléaire

Ils ne font qu’un couple parfait
Ils ne font qu’une taie de plumes
Ils ne font qu’un parfum de ferme
Ils ne font qu’une forme douce

À quoi bon vouloir voler
De ses propres ailes ?
Où pourraient-ils aller ?
Dehors, il vente fort

À quoi bon vouloir voler
De ses propres ailes ?
Où pourraient-ils aller ?
Alors que dehors
Sévit l’hiver nucléaire.
Track Name: Mademoiselle est ceinture noire
MADEMOISELLE EST CEINTURE NOIRE


Avec elle, je vais partout,
Même sur les chemins de boue
En régions brumeuses,
Graves et ténébreuses

Avec elle, je joue partout,
Même si ça blesse mes genoux
Dans les roseraies,
Je ne crains les plaies

Avec elle, je ne crains rien
Mademoiselle traîne un mouchoir

Avec elle, je fais du sport
Nous boxons des cochons morts
Dans les abattoirs
Presque tous les soirs

Avec elle, je me sens fort
Je suis fier d’aller dehors
Dans les coins cracra,
Je ne crains les rats

Avec elle, je ne crains rien
Mademoiselle est ceinture noire

Avec elle, je joue de tout,
Même quand il y a trop de trous
Sur sa clarinette
Personne ne me fouette

Avec elle, je mange de tout,
Même les joues d’un caribou,
Les reins d’un marsouin
Je ne crains la faim

Avec elle, je ne crains rien
Mademoiselle me donne à boire
Avec elle qui vaut de l’or,
Je deviens calvacador
Dans ses draps de lin
Tachés par le vin

Avec elle comme château fort,
Elle me protège des météores,
Des averses de vielles
Je ne crains le ciel

Avec elle, je ne crains rien
Mademoiselle a des pouvoirs

Avec elle, je ne crains rien
Mademoiselle est ceinture noire.
Track Name: Pêcher des Chapeaux en cachemire
PÊCHER DES CHAPEAUX EN CACHEMIRE

J’avais pris demeure au coin de Beaubien
Et de Drolet dans la Petite Patrie
Au-dessus d’une ancienne boulangerie
Placardée depuis je ne savais quand

La cage d’escalier sentait la suie
Y traînaient des seringues et des souris
Derrière sa fenêtre entrouverte,
Une femme fumait sans se commettre

« Le nouveau voisin d’en face
N’a pas l’air vilain
Un panier de fruits l’attend demain »

Je buvais mon café sur le balcon
Lorsque j’ai vu l’inconnue traverser
En me souriant, ses épaules étaient brunes
Elle a sonné, s’est invitée à déjeuner

Nous avons bavardé de tout et de rien
Et de l’intérêt que nous portions à Brel
Elle est revenue le lendemain,
Le surlendemain, me dévisageait

« Il a taillé sa moustache
Je dois donc lui plaire
Bientôt, je farderai mes paupières »

Frôler, palper, charmer, parler, pêcher des chapeaux
Frôler, flatter des chats, des chiens en se reluquant

Nourrir les corbeaux
Chanter La Tendresse
Pêcher des chapeaux en cachemire
Jusqu’à la noirceur

Olivia vivait seule en observant
Les déménagements se succédant
Elle m’a raconté qu’on avait retrouvé
Deux cadavres dans mon bain sur pattes

Qu’on n’avait pas encore pincé l’assassin,
Qu’on soupçonnait quelqu’un du coin
Se fondait-il dans mon décor
Pendant qu’elle me servait du cidre ?

« Il aime mes blagues subtiles
Il louche vers ma craque
Ses manières embrochent mon cœur foutraque »

Elle m’avait la veille embrassé sur le front
Je devais lui faire bonne impression
En pantalon et parfumé
Puis elle m’a ouvert et vite refermé

Un couloir tamisé, des murs décorés
D’humains et de bêtes raboutés
Empaillés, honorés de légendes
Trahissant la vraie nature d’Olivia

« Il possède ce qu’il me manque,
Derrière ses yeux verts?
Sa matière fait flasher mes lumières »

Frôler, palper, charmer, parler, pêcher des chapeaux
Frôler, flatter des chats, des chiens en se reluquant

Nourrir les corbeaux
Chanter Les Toros
Pêcher des chapeaux en cachemire
Jusqu’à la noirceur

Frôler, palper, charmer, parler, pêcher des chapeaux
Frôler, flatter des chats, des chiens en se reluquant

Nourrir les corbeaux
Chanter Au suivant
Pêcher des chapeaux en cachemire
Jusqu’à la noirceur.
Track Name: Elle se fout de mes voyages
ELLE SE FOUT DE MES VOYAGES


Déguster une glace
Et sa fraîcheur salvatrice
À Strasbourg
Records de chaleur

Je crois que c’est l’été
À voir les gougounes
De Strasbourg
On y foule sa cheville

Mais Maude se moque
De mes anecdotes
Mes poèmes l’affligent
Elle se fout de mes voyages

Les rayons me brûlent,
Rougissent ma peau de roux
À Strasbourg
Mais je ne pleure mes faubourgs

Oui, je fais mon frais
Car j’écris de la prose
À Strasbourg
J’y colle en symbiose

Mais Maude se moque
De mes anecdotes
Mes poèmes l’affligent
Elle se fout de mes voyages

Mon petit doigt en l’air
Cherche les courants froids
De Strasbourg
Près de son beffroi

Paraît que tu
Déprimes sous la pluie
À Longueuil
Mesquin, je te plains

Mais Maude se moque
De mes anecdotes
Mes poèmes l’affligent
Elle se fout de mes voyages

Mais Maude se moque
De mes anecdotes
Est-elle jalouse ?
Elle se fout de mes voyages.
Track Name: À dos de dragon
À DOS DE DRAGON

Sur son cabanon,
De gros grêlons tambourinaient
J’avais la migraine
Son éclairage m’éblouissait
Elle me séquestrait
Elle ne parlait que japonais
J’étais flambant nu
Debout dans son décor en bambou

Le maquillage
Piquait ma peau
Elle m’imposait des positions
Que je n’avais jamais prises
Des expressions malicieuses,
Angéliques puis dépravées
Elle mitraillait sèchement
Mon asservissement
J’assouvissais sa science,
Sa propension au noir et blanc

Dans son cabanon,
Elle profanait mon innocence
Son Nikon claquant
Ma vision débordait d’étoiles
Loin de mon bivouac
Je revêtais plastrons et fraises
Je cherchais la faille,
La façon de m’enfuir de la folle

Soudainement,
Ma ravisseuse
Me laissait seul me concédant
Le temps de prendre la clef des champs
Courant nu-pieds dans le froid
Les branches écorchaient ma chair
Je la savais derrière
À dos de dragon
Le soleil se couchait
Sur son Japon en noir et blanc

Je la savais derrière
À dos de dragon
Le soleil se couchait
Sur son Japon en noir et blanc.